05 avril 2011

Le Teurgoule (ou riz au lait normand)

"...les vaches rousses, blanches et noires, sur lesquelles tombent la pluie, et les ceriiiisiers blannnnnnnncs made in Normandie..."

Après ce petit intermède musical ringard (si, si, il faut bien le dire!), je vais vous donner ma recette du Teurgoule.

Alors si tous les normands savent de quoi je parle, j'entends le reste de la France demander: Késako???

Passons donc à la minute culturelle:

Le mot "Teurgoule" vient de Tord-Goule, goule désignant dans le patois normand, le visage (la gueule quoi, soyons précis!).

C'est un plat de riz au lait qu'on avait l'habitude dans le temps, de laisser cuire sur le poêle chaud pendant des heures. Le problème, c'est que la patience n'étant pas la qualité première des normands (l'avarice, oui mais pas la patience! D'ailleurs je dois pas être 100% normande moi alors...), il y avait régulièrement quelqu'un qui, en passant à côté du plat, décidait de chiper dedans... Et à chaque fois,  même résultat, une brûlure qui arrachait une grimace au fautif et un éclat de rire de la cuisinière! D'ou Tord-Goule...

Je ne sais pas si cette histoire est exacte mais c'est celle qu'on m'a toujours raconté et je la trouve amusante...

Bref, ceci étant dit, c'est de loin la recette la plus facile que je connaisse et pourtant le résultat est toujours dément. D'ailleurs mon mari (qui lui est 50% parisien et 50% savoyard) dit toujours qu'il aurait pu épouser une normande rien que pour le Teurgoule....

IMG_7375Pris en photo à côté d'une pomme normande ;)

Pour 6 personnes:

- 100 g de riz rond

- 100 g de sucre cassonade

- 1 L de lait entier

- 1 gousse de vanille

  • Préchauffer le four à 120° (th.4).
  • Dans une casserole, porter à ébullition le lait avec la gousse de vanille coupée en 2 et grattée.
  • Mettre le riz et le sucre ensemble dans un grand plat allant au four.
  • Ôter la gousse de vanille du lait et verser le lait bouillant sur le riz sucré, mélanger et enfourner.
  • Faire cuire pendant 4h environ en remuant de temps en temps (à peu près toutes les 30mn). Il est cuit quand le riz a bu presque tout le lait (il doit en rester un peu quand même) et bien sur que le riz est fondant!
  • Attendre un peu que ça refroidisse avant de déguster ;)

 IMG_7381

Trucs & Astuces:

  • Dans le vrai teurgoule, point de vanille mais de la cannelle! Alors je le préfèreperso à la vanille mais, libre à vous de choisir la version cannelle, ou d'alterner selon vos envies! Remplacez alors la gousse par 1 cc de cannelle à mélanger au riz et sucre avant de verser le lait.
  • Le teurgoule se déguste tiède, si vous en faites trop et que vous le conservez au réfrigérateur, passez le quelques secondes au micro-onde avant de le servir! C'est le secret pour qu'il reste bien crémeux!
  • Vous pouvez le déguster nature, avec des copeaux de chocolat (râpé avec un économe), avec du caramel au beurre salé (merci à nos voisins les bretons pour cette magnifique invention!) ou avec de la confiture de lait comme ici sur la photo... La confiture de lait s'achète toute faite au rayon des confitures ou alors, se fait maison, c'est simplissime!... Et Je vous en donnerai la recette demain!

 

IMG_7384

Posté par Madame S à 14:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Le Teurgoule (ou riz au lait normand)

    Hummm miam miam miam ! J'en veuuux !!

    www.ungoutdetroppeu.fr

    Posté par Chloé, 06 avril 2011 à 17:54 | | Répondre
  • J'ai essayé.A tomber!!!!!!!!!!!!!!jamais mangé de ryz au lait si bon.
    Je ne le ferai plus que comme ça.TRop TRop bon.Merci

    Posté par jaja, 24 janvier 2014 à 20:42 | | Répondre
    • Bonjour Jaja,
      Ravie que ce la vous ai plu, et que vous vous soyez régalés. D'ailleurs chez nous aussi on ne mange le riz au lait que comme ça!
      Bonne fin de week end
      Sophie

      Posté par Madame S, 25 janvier 2014 à 22:15 | | Répondre
  • Pour info, on ne dit pas Le Teurgoule mais La teurgoule. Et lorsque vous mettez de la vanille à la place de la cannelle, c'est du riz au lait. Quant à sa cuisson, c'est plus dans un four que sur le poêle. Les cuisinières allaient déposer leur plat de teurgoule chez le boulanger qui le plaçait dans son four après sa dernière fournée. La teurgoule cuisait ainsi durant des heures.

    Posté par Le Normand, 13 mars 2017 à 22:02 | | Répondre
Nouveau commentaire